Destyneo

Actions pour faire sortir le peuple de la peur

Cet article pourrait choquer des êtres non éveillés. Âmes sensibles s’abstenir.

Actuellement, beaucoup de monde vit dans la peur. La peur d’attraper un virus, la peur de devoir payer une amende, la peur de perdre son emploi, la peur de ne pas pouvoir payer les factures, le crédit de la maison ou de manger à sa faim… Inconsciemment, notre plus grande peur est, tout simplement, la peur de mourir. Mais allez-vous vivre jusqu’à la fin de votre vie dans cette peur ambiante ?

J’ai discuté avec beaucoup de gens et beaucoup sont ceux qui ne sont pas d’accord avec les mesures, mais reçoivent des avertissements de la part des responsables si les règles ne sont pas respectées… Une sorte de résignation s’est installée.
Dans un magasin, une caissière ne comprend pas pourquoi elle doit porter un masque ET une visière alors qu’il y a une paroi en plexiglas entre elle et le client… Une responsable qui n’est pas pour le port du masque m’a dit qu’elle doit faire respecter les ordres de son supérieur sous peine de perdre son emploi, de recevoir une amende ou de carrément fermer l’établissement. Une directrice d’école fait simplement respecter le protocole envoyé par le ministère de l’éducation nationale. Un médecin suit les directives de l’ordre des médecins.
Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que tout le monde suit des ordres des supérieurs qui suivent des ordres des supérieurs, qui suivent des ordres du gouvernement, qui suit des ordres de ? (je vous laisse faire vos recherches…). Donc, tant que tout ce monde ne dira pas NON et ne sortira pas de la peur de perdre son emploi, de recevoir une amende, de fermer son établissement, la dictature continuera et empirera…

Les conséquences des mesures liberticides sont beaucoup plus dommageables sur l’ensemble des générations que le virus en lui-même. Si le gouvernement nous voulait réellement du bien il écouterait le désespoir des restaurateurs, des étudiants, etc. et prendrait des mesures en conséquence.

Petite parenthèse de perte d’espoir : Je sens que nous sommes peu nombreux face au plan bien préparé du forum économique mondial. Alors je commence à me demander si l’humanité est réellement prête à ne plus se soumettre, à se sortir de l’assistanat et à s’autogouverner. Serait-il possible de diviser la planète entre ceux qui veulent vivre libres hors de la dictature sanitaire et ceux qui veulent continuer à vivre dans la manipulation et l’angoisse constante?

Puis M. Fouché (entre autres) passe par là, et me redonne espoir. Selon lui, les gens préfèrent la parité à la vérité (la fameuse pression sociale). Donc il est nécessaire de créer une nouvelle parité avec des gens lumineux, gentils, bienveillants, qui cherchent le bien commun. Dans cet article je vous propose de réfléchir, ensemble, à des actions bienveillantes et pacifiques pour permettre de libérer les gens de leurs peurs et d’éveiller leurs consciences pour leur donner envie de rejoindre ce nouveau groupe social.

Pour commencer, enlevez le masque, si vous n’avez aucun symptôme. Respirez l’air frais, souriez. Faites cela au moins à l’extérieur. A l’intérieur, il y a quelques endroits où c’est passé sans masque sinon je le mets sous le nez. Attendez qu’on vous demande de mettre le masque. Si le vendeur d’un magasin veut jouer le rôle de policier et me dit de le mettre sur le nez et m’empêcher de respirer, je quitte son magasin et vais dans un autre ou sur internet. C’est le même genre de magasins qui ne vous laisseront pas entrer si vous n’êtes pas vacciné. (Je pense qu’il va falloir beaucoup de patience, d’empathie et de bienveillance avec eux pour les faire sortir de la peur.)

Ouvrir le dialogue, éveiller les consciences

Vous faites la queue à la poste, à la boulangerie, au marché. Des personnes vont peut-être vous poser des questions. Répondez avec bienveillance. N’hésitez pas à partager des idées de paroles bienveillantes en commentaires.
–> On m’a demandé si je n’avais pas peur d’être contaminée. J’ai dit non je n’ai pas peur puisqu’il n’y a pas de virus, regardez les chiffres par vous-même. (Je n’ai pas voulu entrer dans plus de détails…)
–> Une autre personne a rétorqué que sa femme a attrapé le virus et est au lit. Je lui ai dit que mon conjoint l’avait aussi attrapé et qu’il a guéri. Puis, il a dit le masque protège pas du virus, que lui n’avait pas attrapé le virus mais que sa belle-sœur si. Il avait l’air un peu perdu et désemparé… Je lui ai juste répondu que en effet le masque ne protège pas à lui tout seul du virus.
–> La dernière fois au marché, une mamie ruminait que je ne respectais pas la distance alors que je ne la touchais même pas. Je lui ai répondu « alors ça vous plait de vivre dans ce monde où tout le monde est masqué, personne ne se sourit et attention il ne faut surtout pas s’approcher ? » elle a fini par discuter et a même baissé son masque lorsqu’elle parlait avec le boucher (la contradiction…)

Vous pouvez imprimer des petits flyers avec des textes bienveillants, des questions ou des informations pour éveiller les consciences (voici un exemple de texte que j’avais préparé pour souhaiter la bonne année, des collectifs préparent des documents à imprimer comme reinfocovid). Cela vous permettra d’avoir un document à distribuer ou à mettre directement dans les boîtes aux lettres.

Vous pouvez également coller une affiche sur votre veste, tenir une pancarte, l’accrocher à votre vélo, etc. pour faire passer un message.

Vous pouvez utiliser l’humour, les injonctions paradoxales, la caricature, pour amener au bon sens (l’histoire de gardiens de la forêt qui interdisent l’usage du masque qui pollue la nature).

Informez tous ceux qui croisent votre route sans être trop insistant (coiffeur, esthéticienne, caissière, voisins, etc.) et si vous le pouvez : les élus, les maires, les députés, les écoles, les crèches, etc.

Vous pouvez également relayer des messages écrits (articles) et des messages oraux (vidéos) lorsque ceux-ci ne sont pas censurés. Franck Renda propose de partager les informations des médias de vérifications pour montrer la pauvreté de leur argumentation.
–> Le gros problème c’est quand même de trouver un moyen que les gens lisent plus que le titre d’un article.

Si vous avez trouvé une technique pour ouvrir le dialogue avec les personnes fermées au débat je veux bien la connaître ^^.

Réchauffer les cœurs, stopper la distanciation sociale et physique

Prenez vos proches dans les bras (s’ils sont d’accord bien évidemment).

Si vous avez un talent en particulier, je vous invite à partager ce talent dans la rue (danseurs, chanteurs, musiciens, comédiens, etc.) ou à rejoindre des collectifs pour monter des actions à plus grande échelle.

Proposer des câlins gratuits : Ecrivez free hugs / calîns gratuits sur un morceau de carton par exemple. Trouver un endroit où il y a des passants et compter le nombre de câlins que vous recevez dans la journée.

Vous pouvez participer ou organiser (voir les modalités : déclaration auprès de la préfecture?) des flashmobs, des manifestations pacifiques (en musique, avec des flambeaux, déguisées, dresscode, etc.).
–> Les artistes (danseurs, chanteurs, musiciens, comédiens, etc.), ont là, un rôle primordial à jouer pour partager leurs idées créatives.
–> J’aurais tendance à éviter les déguisements qui font plus référence à carnaval, à la fête (si on ne veut pas passer pour des inconscients organisant une « rave-party »). Le sujet est très sérieux donc si on veut être pris au sérieux, et que les gens se reconnaissent, il faut peut-être s’orienter vers un dresscode et réfléchir au message que l’on souhaite faire passer. (Lors d’une manifestation contre la loi de sécurité globale, je ne me suis pas reconnue dans des cris du type  » Macron, on est en guerre ce soir », dans certaines personnes habillées bizarrement ou criant leur colère. Je pense qu’il faut gérer ses émotions, même si parfois c’est pas facile, pour penser à des solutions, construire et prendre conscience de notre pouvoir d’agir).

Exemple de réalisations artistiques : Tout en noir à Toulouse, tout en blanc à Lièges et à Montpellier.

Proposez du thé chaud, du café, du chocolat chaud. Vous pouvez prévenir les gens de ramener leur propre contenant. Si c’est dans le cadre d’une association et que vous avez du budget, vous pouvez distribuer des gobelets réutilisables transmetteur d’un message, avec ou sans système de consigne. Sinon, vous pouvez distribuer des gobelets en carton recyclé le cas échéant.

Offrez des collations (cakes salés, gâteaux, fruits, viennoiseries, etc.). On peut imaginer que dans un événement chacun apporte quelque chose.

Ouvrez un stand de maquillage pour les enfants en proposant des modèles de maquillages joyeux aspirant à la liberté, la joie, l’amour.

Mettre en place un stand de dessin, un atelier tag, peinture, craie au sol pour que les enfants (et les adultes) puissent exprimer leur ressenti, par exemple.

Proposer une animation (magicien, clown, etc.), un jeu qui a du sens avec l’objet de la manifestation.

–> Quelques exemple de phrases et mots clefs pour vos pancartes :

Enfants :
Le port du masque chez les enfants n’est pas sans conséquences
Laissons nos enfants respirer
Osez désobéir, vos enfants vous remercieront.
Enfants, rendons leur le sourire !
Laissez-nous être des enfants !

Etudiants :
Rouvrez les amphis!

Santé:
Port du masque : ne nous habituons pas
Les tests PCR : l’arnaque du siècle
Le virus n’est rien, le terrain est tout
Si les non-vaccinés sont dangereux pour les vaccinés, à quoi sert le vaccin ?

Culture :
Tout ce qui dégrade la culture, raccourcit les chemins qui mène à la servitude. A. Camus

Economie:
Cessons le massacre
Public debt great reset
Effacement des dettes publiques
Non au gaspillage d’argent public dans des vaccins et des tests

Politique:
Le gouverne MENT
Non à la soumission
L’obéissance aveugle en l’autorité est le plus grand ennemi de la vérité. Albert Einstein.

Autres:
Semez la confusion avec vos silences, choquez par vos actions.
Amis, humains, réveillons-nous
Plus dangereux que le bruit des bottes, le silence des pantoufles
C’est quand chacun de nous attend que l’autre commence que rien ne se passe. Abbé Pierre.
Vous croyez qu’en obéissant ça va s’arrêter… Alors que c’est parce que vous obéissez que ça continue…
Délivrez-vous du mal
Autres citations

–> C’est à nous d’agir, nous n’avons pas à attendre que des « maîtres » nous autorisent à respirer par exemple, nous sommes nos propres maîtres.

Mots clés qui doivent guider nos actions :
transparence, lucidité, discernement, paix, justice, vérité, amour, joie, convivialité, liberté, humanité, courtoisie, bienveillance

A éviter pour ne pas décrédibiliser nos actions :
les idéologies (ça doit rester personnel), les violences physiques et verbales

Les actions de désobéissance civile

Refuser de coopérer avec le système (attestations, test PCR, masque, vaccin, etc.). Soyez hors leur loi.
–> Ne plus porter le masque ou le moins possible (sous le nez), porter un badge « Dispensé de port du masque sur attestation médicale » si vous avez une attestation médicale
–> Faire l’instruction en famille à la place d’aller à l’école
–> Faire du télétravail ou changer de travail si possible
Je comprends que dans certains secteurs, notamment le soin aux personnes âgées, en situation de handicap ou malades, la conscience professionnelle prime. Je parle des autres secteurs moins problématiques où il n’y aurait pas de mise en danger imminente.
–> Ne plus voyager ou voyager différemment ou moins loin.

Rouvrir les commerces, les restaurants, les salles de sport, les théâtres, les cinémas, les piscines, les spas, les patinoires, etc. sans avoir peur de recevoir une amende car de toute façon vous ferez certainement faillite, si vous ne rouvrez pas… (même si je ne vous le souhaite pas).
Avant de rouvrir, renseignez-vous, éventuellement, à l’avance auprès de vos clients (système de réservation), pour ne pas désobéir pour rien.
–> Mettez-vous en lien avec un avocat pour savoir les risques encourus
–> Respectez les gestes protecteurs afin de partir du point de départ de ceux qui sont dans la peur et pour ne pas que vous soyez attaqué sur ce sujet-là.
–> Avant de rouvrir, renseignez-vous, éventuellement, à l’avance auprès de vos clients (système de réservation), pour ne pas désobéir pour rien. 
–> Coordonner l’action avec un happening artistique pour rendre l’action encore plus positive
–> Parler d’humain à humain avec les policiers s’ils essaient de vous verbaliser (je n’ai pas d’autres choix pour nourrir ma famille, j’ai des idées suicidaires, je sais que c’est difficile pour vous aussi : on vous demande de nous verbaliser pendant que de vrais criminels courent dehors, etc.).

Faire des actions groupées pour mettre deux réalités en face à face du type : aller dans un centre commercial, un supermarché, devant une école, dans la rue, avec un groupe de personnes sans masque (discuter, se prendre dans les bras, etc.).
–> Je mets habituellement mon masque sous le nez mais de voir deux personnes mettre le masque sous le menton m’a donné la force de faire de même. Ne sous-estimons pas l’effet boule de neige inverse.

Créer des nouveaux services qui refusent le paradigme de l’Etat.
–> Chercher des restaurants à qui l’ont va proposer un contrat : soutien de l’agriculture biologique et locale en contrepartie d’un abonnement des citoyens qui permettrait de les soutenir ponctuellement.
–> Créer un conseil scientifique indépendant
–> Créer une compagnie aérienne pour voyager librement.
–> Créer des services qui utilisent uniquement de l’espèce afin que l’argent soit dans la main du peuple et non dématérialisé.
–> etc.

Alors, vous êtes prêts à sortir de la léthargie ambiante, de la résignation et de passer à l’action ? N’hésitez pas à partager vos idées d’actions et de messages pacifiques afin que l’on puisse retrouver nos libertés et construire un monde plus juste, plus humain et plus respectueux de la nature.

Pour ceux qui sont intéressés, j’ai créé un tableau avec toutes les idées d’actions sur Klaxoon afin d’organiser des manifestations pacifiques de manière efficace et pertinente et de réaliser des actions au quotidien de façon participative et collaborative. Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact.

Autres actions pour contrer le mondialisme et pour la planète

Privilégier les circuits courts. Consommer bio et local.

Faire des achats en espèces, utiliser une monnaie locale, faire du troc.

Eviter les achats en ligne.

Utiliser les transports en commun, le vélo, faire du covoiturage.

Prendre soin de notre planète en faisant des actions de ramassage de déchets (en individuel ou en groupe).
–> A plusieurs reprises j’ai voulu faire cette action, mais je me dis ramasser des mégots pour que les fumeurs les jettent à nouveau par terre n’est pas productif. Peut-être voir avec la ville pour faire des ramassages ciblés puis mettre des panneaux « interdiction de jeter un mégot au sol » ?

Partage d’informations

  1. Rejoignez une communauté de révolutionnaires bienveillants
  2. Débat sur le thème de la désobéissance civile – Quartier libre
  3. Tenir debout de Nanon McKewn Williams

« Nous ne pourrons vivre de grandes vies que si nous sommes disposés à grandir et à abandonner l’illusion d’impuissance en devenant responsables de notre vie. » 

Fernand Schwarz 

~ Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin ~

Une réflexion au sujet de “Actions pour faire sortir le peuple de la peur

  1. Newton

    Sacré Cindy,
    J’ai vraiment l’impression de voir, plutôt de lire mon alter égo au féminin!!
    Comme vous le savez, je n’ai jamais cru à cette mascarade que l’on appelle covid 27;34 et même cinquante douze!!!
    Plus sérieusement, je ne porte jamais de masque, simplement parce que j’ai une maladie dégénérative depuis des années qui m’empêche de porter un masque. Je suis porteur d’une attestation médicale.
    Le nombre de fois où j’ai du me justifier auprès de « flippés », je ne les compte même plus.
    Je pourrais écrire un livre là-dessus.
    Pas plus tard qu’hier, pendant mes courses chez Édouard, j’ai été apostrophé par un gars d’une cinquantaine d’années qui me dit :
    – « Le masque monsieur! » Avec ce geste débile qui consiste à faire glisser son pouce et son index sur les joues.
    Je m’approche de lui e me dit intérieurement « Je vais me le faire le blaireau »
    Finalement je tempère et lui demande si il est directeur de l’enseigne, agent de sécurité, ou bien flic en civile?
    Non! Enseignant en BTS! me répond t-il sur un air fat.
    Ça ne vous dérange pas de contaminer les autres? Lâche t-il tel un dévot en béatitude devant l’Annonciation.
    Je lui dis alors :  » Sur la base de quel postulat vous pensez que je serais susceptible de vous contaminer? »
    Ça veut dire quoi postulat, me demande t-il?
    Je réitère : « Sur la base de quel argument scientifique fiable, vous basez vous pour croire que je suis susceptible de vous contaminer? »
    Les virologues à la télé nous le disent en permanence, répond t-il!.
    Bref, une fois encore, je me dis que faire des études, n’a jamais rendu quiconque intelligent, et peut même dans certains cas conduire à l’indigence neuronale.
    Bonne soirée, monsieur ma femme m’attend à la caisse.
    Donc comme je le disais avant-hier, il est compliqué d’éduquer les cons.
    Si vous saviez comment les gens me dévisagent dans les magasins, dans le métro et même dans la rue. Les gendarmes et les policiers ne m’ont jamais fait aucune réflexion sur le non port du masque. Seul des agents de sécurité un tantinet rustres et quelques benêts complètement soumis ont troublé ma quiétude.
    Ouvrir le dialogue, je suis pour, encore faut-il que les gens aient un minimum de discernement. Je me suis rendu compte que beaucoup sont à un stade très avancé de lobotomisation qu’il est vain d’engager une discussion avec eux.
    Je suis à 200% d’accord sur le fait d’occuper le pavé 24/7, pacifiquement, que les restaurants, les salles de sport, les cinémas rouvrent sans attendre que de fades technocrates leur disent d’attendre encore et encore, jusqu’à l’inéluctable faillite déjà annoncée depuis au moins 2 mois.
    Comme je l’ai déjà dit sur d’autres plateformes, je comprends mieux comment des manipulateurs comme Paul de Tarse ont imposé un dogme qu’il était interdit de remettre en question. 2 siècles plus tard les principes de soumissions sont les mêmes, sauf que la seringue a remplacé la foi. Autres temps, autres moeurs. Le covidisme est le quatrième monothéisme et les gens se prosternent devant Big Pharma et l’évangile selon Bill est la référence absolue.
    Bonne soirée

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *