Destyneo

Mais que se passe-t-il donc en Ukraine ?

Voici que les deux années de propagande covid ont été remplacées soudainement par une propagande pro-ukrainienne, antirusse… la haine, la division, la diabolisation de l’autre, encore et toujours. Les médias n’ont décidément aucun registre de paix et d’amour. Non seulement, ils propagent la haine et la division quotidiennement, mais en plus ils veulent toujours nous inciter à prendre position entre deux camps. Essayons de comprendre, ensemble, ce qui se passe dans ce pays de l’Est (n’hésitez pas à compléter l’analyse de cette situation extrêmement complexe). Je vais essayer d’aller au plus synthétique et si vous voulez plus de détails, vous pouvez cliquer sur les liens. 

Un contexte tendu qui ne date pas d’hier

Des discriminations mal vécues.

Le peuple russophone se voit interdit de parler et apprendre sa langue et reçoit tous les documents administratifs en ukrainien.

Des crimes restés impunis.

En 2014, des dissidents à la politique ukrainienne sont victimes d’un massacre à Odessa, suite à une bagarre entre les deux groupes nationalistes qui a dégénérée. Aucune enquête n’a été lancé, les auteurs de ces crimes n’ont pas été poursuivis en justice.

Les accords de Minsk 1 et 2 n’auraient jamais été respectés.

Des accords de cesser le feu, de réforme constitutionnelle, etc. n’ont pas été appliqués comme prévu.

Une partie des ukrainiens souhaitent entrer dans l’UE.

Le documentaire « Winter on Fire » montre qu’une grande partie de la population ukrainienne souhaite entrer dans l’Union Européenne, synonyme, pour elle, de liberté. Les manifestants pacifiques de Maidan, qui souhaitaient la destitution du président corrompu ukrainien de l’époque, ont été violentés, blessés voire tués par la police ukrainienne.

(Le peuple français à l’inverse n’a pas voulu entrer dans l’UE et sa volonté n’a pas non plus été respectée).

Parmi ces ukrainiens révolutionnaires se trouveraient des néonazis.

La défiance populaire légitime envers le gouvernement entraîne également la montée de mouvements radicaux fascistes au sein de la révolution ukrainienne. Ces mouvements forment même des enfants à l’usage d’armes à feu !

Les gens vivant dans la région du Donbass veulent leur indépendance.

Le peuple de la région du Donbass a fait sécession avec le gouvernement de Kiev et a organisé ses propres élections. Mais l’Ukraine ne veut pas les laisser vivre comme ils l’entendent. S’ils n’acceptent pas de faire partie de l’Ukraine, le gouvernement ukrainien les bombarde, les prive de retraites, de salaires, etc. Poutine donne sa version sur la perte de souveraineté de l’Ukraine et sa décision de reconnaître l’indépendance du territoire de Donetsk. 

(Pensez-vous que l’Espagne ferait de même avec la Catalogne ? La France avec la Corse ?)

L’Ukraine bombarde donc son propre pays.

Nous avons vu ci-dessus que le gouvernement a maltraité les pro européens. Ici, ce sont les ukrainiens russophones qui sont attaqués. Anne-Laure Borel a réalisé un documentaire immersif sur le Donbass, une région à l’est de l’Ukraine, afin de montrer les conflits meurtriers qui perdurent depuis de nombreuses années. Le documentaire débute avec le discours du président ukrainien Petro Porochenko appelant à la haine et à la discrimination. Il déclare ouvertement la guerre à cette zone ukrainienne pro-russe. Les bombes touchent les écoles, les hôpitaux, les civils… Âmes sensibles, s’abstenir, les images et les témoignages de cette guerre civile peuvent être insoutenables.

Les « blacks » bloqués à la frontière.

En pleine guerre, les personnes ayant une couleur de peau noire sont empêchées de traverser la frontière, de prendre le train, etc. Le racisme existerait-il encore au 21ème siècle ?

Les russes enverraient des milices en Ukraine.

Des milices russes, provenant d’une société militaire privée, nommée Wagner, seraient envoyées en Ukraine et ailleurs pour des intérêts économiques et politiques. Les pratiques de ces personnes sont également d’une extrême violence.

Les russes « ne jouent pas selon les règles », ils auraient un esprit de vengeance.

Il y a deux camps qui « jouent » sans demander l’avis de la population. Et les deux camps ont des intérêts géopolitiques. On voit clairement qu’Arte a réalisé un documentaire à charge contre la Russie et fait presque l’éloge du président ukrainien, alors qu’aucun des deux côtés n’est exemplaire… Et la population civile paye le prix de la folie égotique de dirigeants sans scrupules …

Il y a de nombreux pays en guerre en ce moment dans le monde.

Si vous avez regardé le documentaire d’Anne-Laure Bonnel, vous avez vu que cela fait plus de 8 ans qu’il y a une guerre civile en Ukraine. Cela ne date donc pas d’aujourd’hui. Par ailleurs, de nombreux pays sont en guerre dans le monde. Alors pourquoi cet intérêt soudain de l’Europe pour l’Ukraine ? Un besoin de faire oublier la crise Covid, et de détourner notre regard ?

Des prophètes ont prédit cette crise géopolitique, il y a quelques années déjà.

En 1997, Joe Biden parlait de l’avancée de l’OTAN vers les terres russes.

Jacques Attali a prédit, en 2014, une 3ème guerre mondiale avec la crise ukrainienne et a écrit en 2016, que « les Etats-Unis et l’Europe pourraient augmenter leur soutien à l’Ukraine, en armant le pays, avant de songer à l’intégrer au sein de l’OTAN ». Sont-ils voyants ou appliquent-ils simplement leurs plans ?

L‘OTAN est-il un outil pour la mise en place du Nouvel Ordre Mondial ?

L’OTAN ne cesse d’étendre ses tentacules vers l’Est et se rapproche de plus en plus de la Russie. L’OTAN occupe l’Ukraine alors que l’Ukraine n’en fait pas partie.

Pensez-vous que les pays qui appartiennent à l’OTAN sont souverains ? Pensez-vous qu’un seul Etat dans le monde soit réellement démocratique ? Que les gouvernements servent les intérêts du peuple et non leurs propres intérêts ?

L’OTAN a fait de nombreux morts impunément.

Si c’est l’OTAN qui tue des civils, pas de soucis ? En Libye, en Afghanistan, en Serbie, en Syrie, en Irak. L’OTAN est responsable de la mort de près de 3 millions de personnes.

Il y aurait une histoire de laboratoires

Les américains et les allemands notamment mèneraient des recherches dans des laboratoires ukrainiens sur des virus qui auraient conduit à une hausse incontrôlable de maladies sur le territoire. La Russie y voit une menace sanitaire et économique.

L’empire Soros a remplacé l’union soviétique.

Que ce soit Poutine, Soros ou un autre, il y a des hommes sans âme qui ont des ambitions personnelles égotiques impérialistes. Ils sont prêt à tout même à tuer pour s’enrichir.

La guerre est avant tout lié à des enjeux économiques.

Les peuples veulent vivre en paix. Ce sont les dirigeants au sommet des Etats qui jouent aux échecs, au Monopoly. Et malheureusement, la population en paye toujours le prix. Il serait vraiment intéressant de comprendre pourquoi ils s’accaparent des territoires, etc. sachant que la planète n’appartient à personne… 

La face cachée du président ukrainien actuel

Un acteur qui a su utiliser sa notoriété pour accéder au pouvoir.

Volodymyr Zelensky, le président actuel de l’Ukraine, est un très bon acteur. Il a joué un rôle dans le film « Serviteur du peuple » où il devenait président et il l’est devenu dans la réalité, sans aucune expérience politique. Il a néanmoins cofondé une entreprise de production de divertissements télévisés « Kvartal 95 ».

Un danseur en talon aiguille hors norme.

Le président ukrainien a fait une chorégraphie en se travestissant. On peut trouver qu’il a un humour assez particulier…

Un homme qui se drogue ?

De plus en plus de personnes ayant fréquenté les milieux politiques, témoignent que les politiciens se drogueraient comme dans le milieu artistique. Une vidéo montre que Zelensky n’a pas l’air dans son assiette.

Un président qui ne montre pas l’exemple en matière de corruption.

Volodymyr Zelensky, figure, parmi les personnes pratiquant l’évasion fiscale, dans le dossier des Pandora Papers. Il possède des comptes dans des sociétés offshores et des versements ont été identifiés pour l’achat d’appartements à Londres, notamment. Mais rassurez-vous Poutine n’est pas mieux. En fait, ils sont tous copains, ils sont tous pareil… Leur adage : « Diviser pour mieux régner ».

La manipulation des médias

Des citoyens « fact check » les médias conventionnels et ne sont pas au bout de leurs surprises : mensonges, manipulations et propagande. Ils ont remarqué que les journalistes font semblant d’être en zone de guerre avec un casque alors qu’il y a des touristes qui prennent des photos ou des citoyens qui font les courses, etc. en arrière-plan. Des photos ou vidéos d’événements antérieurs ou de films ont été utilisés pour jouer sur l’émotionnel… Ainsi, des personnes sont mortes plusieurs fois, le président ukrainien serait allé sur le terrain avec les militaires, etc. Le sensationnel avant la vérité… Alors il faut filmer le moindre fait et geste pour révéler les vérités (exemple : entretien d’Anne-Laure Bonnel avec le journal Le Monde).

Cette crise ukrainienne, qui n’a que trop duré, est d’une extrême complexité. J’ai essayé de comprendre la situation et de relater quelques faits, mais il m’est impossible de prendre position entre la peste et le choléra. J’ai du mal à comprendre que des dirigeants accordent plus d’importance à des intérêts économiques qu’à des vies humaines. Pourquoi ne font-ils pas des duels ? Ainsi, ils laisseraient la population civile en dehors de tout cela. Mais cette solution ne serait pas non plus démocratique…

Il est évident que tous ces dirigeants ne servent pas l’humanité…  Les puissants servent peut-être des intérêts qui les dépassent eux-mêmes ? Ils seraient pris dans un engrenage tellement immense, impossible d’arrêter ? Ou alors ce sont des êtres malades, avides de pouvoir, d’argent et de contrôle. Dans ce cas, il serait impératif de sortir de leur emprise, de se libérer de tous discours séparatistes (ethnie, religion, statut médical, etc.) pour nous, pour nos enfants et toutes les générations à venir. Revendiquons notre #Souveraineté, la #Paixdanslemonde car nous sommes #Toushumains.

Quelles solutions ?

Pensez-vous que si on mettait tous les dirigeants, qui sont trop avides de pouvoir et d’argent, en prison, le monde vivrait en paix ? Ou alors nous pourrions les obliger à faire un suivi psychologique pour tenter de soigner la maladie du pervers narcissique ? Ou tout simplement ne plus leur donner d’importance et agir chacun à notre niveau pour changer la société et faire émerger un nouveau paradigme anti-impérialisme et réellement démocratique ?

–> Chaque être humain peut choisir ce qu’il nourrit. Si personne ne s’engage militairement pour aller en guerre et que personne ne vend ou n’achète des armes, il ne pourra plus y avoir de guerres. A chacun d’entre nous de nous libérer des conditionnements séparatistes nous conduisant à la haine de l’autre.

–> Il serait utile de repenser notre démocratie. Face aux taux d’abstention de plus en plus important lors des différentes élections, il est évident que nos élus politiques n’ont qu’une très faible légitimité. De nombreux mouvements citoyens émergent de plus en plus pour faire entendre leurs voix en dehors de tout clivage organisé par la politique politicienne.

–> On pourrait également transformer toutes les sociétés privées qui servent des intérêts particuliers en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) ou en SCOP (Société Coopérative de Production) ? Et/ou interdire un actionnaire de posséder des actions dans des entreprises concurrentes ? Et/ou mettre en place un seuil maximal de patrimoine/revenus, car quel est l’intérêt de posséder des milliards et voir ses voisins mourir de faim ? Quand on voit qui possède la majorité des entreprises, on ne peut que remettre en cause le modèle économique capitaliste actuel.

–> Mocica propose, par ailleurs, le projet ambitieux d’un monde sans argent pour résoudre tous les conflits engendrés par l’argent.

–> Afin de responsabiliser les citoyens et de les « formater » à la collaboration plutôt qu’à la compétition, il serait également bon de revoir notre système éducatif. De nombreuses pédagogies dites « alternatives » ont vu le jour afin de respecter les besoins de chaque enfant et de leur permettre de développer leur plein potentiel en toute liberté et avec bienveillance. Ces écoles sont onéreuses et perdurent malheureusement pas souvent dans le temps. Pour cause, l’Etat ne souhaite pas subventionner ces écoles. Les parents se retrouvent à financer les écoles publiques que leurs enfants ne fréquentent pas via leurs impôts et doivent payer en plus des frais de scolarité (non déductibles des impôts) pour l’école alternative. Ce traitement injuste de ceux qui veulent faire bénéficier leurs enfants d’un autre enseignement devrait faire l’objet d’un débat sérieux à l’Assemblée Nationale…

–> Il faudrait permettre aux citoyens de choisir où ils mettent leur argent. Il y a un bon début avec les budgets participatifs locaux (exemple à Strasbourg). Si on pouvait allouer nos impôts comme nous le souhaitons, nous permettrions, certainement, à un meilleur monde d’émerger. Nous financerions des projets qui ont du sens, plutôt que des politiques coûteuses qui ne cessent de creuser une dette, qui nous enlève peu à peu tous nos droits. Être acteur de la vie de la cité, plutôt que subir constamment les décisions irresponsables de quelques-uns, qui ne voient que leurs objectifs de court terme relatif à leur mandat…

Si vous avez d’autres solutions à proposer pour faire évoluer les mentalités vers plus de démocratie, de respect, d’éthique et de paix, n’hésitez pas à faire vos suggestions en commentaires !

~ « La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent
mais ne se massacrent pas. » Paul Valéry ~

~ « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et
aimer ceux qui les oppriment. » Malcolm X ~

~ « Si les guerres peuvent être démarrées par des mensonges, la paix peut être commencée par la vérité »
Julien Assange ~

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *