Destyneo

HK, artiste engagé pour un nôtre monde

Hier soir, nous avons passé une excellente soirée à Luxeuil-les-Bains, à 2h30 de Strasbourg. Nous avons assisté à un pur moment de bonheur et de joie au concert d’HK lors du festival des Pluralies. A la fin du concert, nous avons pu faire des séances de photo avec lui et nous lui avons gentiment fait remarquer qu’il n’est pas encore venu en Alsace. ^^ Donc si vous avez des lieux de concert à lui proposer, n’hésitez pas à le contacter ! Il apprécie particulièrement la « formule » marché de production locale (de fermes bio, éthiques et respectueuses du vivant, pouvant accueillir entre 500 et 2000 personnes) combiné à un bal paysan qu’il animera avec grand cœur avec son équipe musicale.

Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter du cadre magnifique que représente l‘Abbaye Saint Colomban, du fait de la météo. Bien que l’événement ait été déplacé dans un gymnase, il a eu lieu et c’est l’essentiel 🙂 L’ambiance était au rendez-vous, HK et ses musiciens ainsi que le public étaient en totale osmose. Voici un montage vidéo en souvenir du concert qui pourra vous confirmer l’atmosphère surchauffée. A la fin, la fraicheur dégagée par la pluie et l’orage nous a fait beaucoup de bien!

HK, un artiste porteur de sens

Kaddour Hadadi, est un artiste engagé, qui par sa plume, nous aide à imaginer un autre champ des possibles, pour faire émerger un monde nouveau, plus juste, plus solidaire et fraternel.

Il est l’auteur de plusieurs romans et bandes dessinées, qu’il a écrit ces 10 dernières années :  

Il sillonne également les pays francophones, accompagné de musiciens, surnommés les saltimbanques, pour apporter sa bonne humeur, sa joie de vivre avec sa musique. Ses titres sont indémodables et toujours d’actualités. L’une de ses chansons est devenue un hymne populaire, pendant la crise sanitaire : « Danser encore ».

En 17 ans, il a co-créé 9 albums de musiques :

Ses chansons sont passées d’un registre plutôt rap/hiphop à un registre bal paysan. Ses créations artistiques me touchent particulièrement, puisque j’ai également grandi dans une cité HLM.

Dernièrement, à travers son rôle, dans le spectacle de théâtre social et musical : « La fin du Moi, le début du Nous », HK nous invite à passer du « Moi, Je » au « Nous, Ensemble » pour construire ce monde, humain, dont nous rêvons tant.

C’est le début d’un nôtre monde. A chacun de nous d’y semer des graines, d’y apporter notre goutte d’eau afin d’y faire pousser les plus belles fleurs et d’y récolter les plus beaux fruits.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *