Destyneo

Elsass run 2016 : le débarquement des Not fast but furious

Le 24 avril 2016 nous avons participé à la 2ème édition de l’Elsass run, la « célèbre » course d’obstacles d’Alsace à Logelheim. Un peu plus de 3000 participants tous déguisés en Schtroumpfs, lapins, fleurs, Marios, abeilles, lutins, Daltons, Teletubbies, bonnes sœurs, militaires, moines, écossais, Superman, bouteilles de bière, etc. se sont rassemblés ce dimanche après-midi. Nous, l’équipe des « Not fast but furious » avions sorti des accessoires colorés, un déguisement choisi par les hommes en dernière minute mais qui a mis tout le monde d’accord.

Elsass run

Le jour J arrivé, nous nous rejoignions tous chez le doyen de l’équipe pour déguster des spaghettis à la « tofugnaise » accompagnées d’une salade composée. Quelques amis, ayant déjà participé à d’autres courses, notamment des mud day, nous racontent leurs expériences boueuses et se remémorent ces moments intenses.

bombe

 

Rassasiés et proche de l’heure de départ de la course, Seb fait la distribution des tutus, des bas résilles, des cravates et des gants. Nous accrochons nos dossards et prenons un dernier bain de couleurs en teintant nos cheveux avec des bombes orange, verte et rose.

 

 

13h20 nous décollons de la maison. La première vague a déjà dû démarrer la course. Nous passons dans la dernière vague, donc pas de raisons de stresser. Enfin si, un peu quand même, puisque nous ne nous sommes pas garés au même endroit et ne retrouvons plus la moitié de l’équipe ! Nous décidons de les attendre au départ de la course.

Enfin réunis et excités par l’ambiance survoltée, nous nous échauffons, chantons, dansons et faisons des cris de guerre. Coup de trompette et c’est partit pour 10 km et une trentaine d’obstacles!

Finalement, la course n’était pas aussi fatigante que l’on pensait car il y avait souvent de l’attente aux obstacles (un peu trop selon les hommes qui auraient aimé faire la course avec moins de temps morts). Aussi, il y avait deux ravitaillements en boissons et nourritures pendant la course. Ça permettait au moins de ne pas être trop essoufflés !

Après avoir traversé une rivière, escaladé des bottes de foin et d’autres obstacles, fait du toboggan, s’être pris de la boue en plein visage, s’être fait électrocuté en traversant des fils électriques, etc., nous sommes tous arrivés vivants à la fin du parcours. Défi réussi !

Après

Isa, Hery et moi-même décidons de retourner à Strasbourg sans profiter des douches aménagées pour l’évènement. Le lavage au karcher aurait certainement été efficace pour nous nettoyer. Pour ma part, j’ai opté pour une solution moins douloureuse, à savoir, me faire infuser dans un bain chaud afin d’évacuer le masque de boue et la teinture fluo mise dans les cheveux.

Nous souhaitons remercier la centaine de bénévoles qui ont parfaitement organisé cet évènement et toutes les épreuves qui le composent.
Un petit point d’amélioration que j’aimerais partager afin de faire encore mieux l’année prochaine. Ce serait de mettre en place des gobelets réutilisables à la place des gobelets jetables ou tout simplement de nous faire utiliser les gourdes offertes lors de la remise des dossards.
Sinon, le sac vert de l’Elsass run est top et pratique ! Merci et à l’année prochaine pour encore plus de délires ! 😉

Vous voulez voir la vidéo déjantée de notre équipe ? Cliquez ci-dessous :

Si vous aussi vous souhaitez participer à la course de l’année prochaine, vous pouvez suivre les organisateurs sur leur site internet ou via Facebook. Vous aurez besoin de fournir un justificatif d’identité, un certificat médical prouvant votre aptitude à effectuer la course et un chèque de caution de 20 euros (si le montant reste identique).

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *